ASSAINISSEMENT

Solution d’entretien et de revalorisation de l’environnement sanitaire

Des millions de personnes meurent chaque année à cause de maladies engendrées par des systèmes sanitaires défaillants.

La maîtrise de l’assainissement et l’amélioration de la salubrité publique sont les conditions primordiales pour garantir une qualité de vie digne à ces populations.

Selon les rapports de l’ «OMS»

  • 2,4 milliards d’individus n’utilisent pas d’installation d’assainissement améliorée
  • 361 000 individus par an meurent de maladies dues à un accès insuffisant à l’eau potable et aux moyens d’assainissement et d’hygiène.

Notre solution propriétaire est un complexe bactérien, fixé sur un support spécifique. BioLatrines utilise des souches identifiées et enregistrées à la C.N.C.M. (Collection Nationale des Cultures de Micro-organismes de l’Institut Pasteur) n’ayant fait l’objet d’aucune manipulation   génétique.

Les micro-organismes utilisés sont de la classe 1 selon la norme européenne AFNOR X42-040 donc sans danger pour l’homme ni pour l’environnement.

Notre solution s’active au contact de l’eau qui vient remplacer les traitements chimiques classiques pour l’entretien des latrines.

Elle est facile à utiliser, déployée in-situ, et ne nécessite aucune modification des infrastructures existantes.

Fondée sur les propriétés de l’association Bacillus et Lactobacillus, elle crée des réactions biochimiques et un métabolisme énergétique qui se régénère par la photosynthèse.

Les résultats du traitement Exochems

  •   Optimisation des volumes de matières au sein des réseaux d’assainissement non collectif avec la liquéfaction accélérée des matières solides et matières solubles telles que matières fécales, graisses, ect. ;
  •     Suppression des odeurs à travers l’oxydation de l’azote ammoniacal par les souches nitrifiantes aérobies de BioLatrines ;
  •     Assainissement et pasteurisation de la matière à travers la suppression par les enzymes synthétisées, des coliformes fécaux, … ;
  •     Prédisposition pour l’agriculture à travers la dénitrification libérant l’azote gazeux, la transformation des gaz malodorants (NH4, NH3, ect.) en azote organique obtenant ainsi un compost riche ayant valeur d’un concentré    d’engrais.

Indicateurs des mesures d’efficacité de nos produits