TRAITEMENT DES EAUX USÉES

Lixiviats & Boues des Stations d’Epuration

Economique et simple à mettre en œuvre, notre solution biologique se déploie au cœur des installations de nos clients et permets de répondre aux problématiques :

Procédé et Savoir-Faire Uniques

Pour les bassins de stockage de Lixiviats ou des boues des stations d’épuration, nous traitons la cause des nuisances olfactives à la racine.

Nos microorganismes sont de classe 1 et 100% éco-compatibles, permettant une triple action sur la fermentation des matières :

  1. Déstabilisation de l’écosystème ;
  2. Destruction des molécules longues caractérisant les eaux usées lourdement chargées ;
  3. Transformation des gaz (NH4+, NH3, H2S) en protéines (azote organique).

NOUS NE MASQUONS PAS LES NUISANCES OLFACTIVES, NOUS LES FAISONS DISPARAITRE.

Intervention rapide et accompagnement de long terme

  1. Études et analyses des matières à traiter ;
  2. Dimensionnement des besoins (microorganismes et matériels adéquates) ;
  3. Adaptation du complexe bactérien propriétaire en fonction des types de matières à traiter ;
  4. Mise en production et livraison du complexe bactérien propriétaire et du matériel nécessaire à la réalisation de la prestation ;
  5. Formation des équipes clients pour accompagnement du traitement   ;
  6. Assistance dans la mise en traitement, notamment la définition du mode d’ensemencement des bassins en fonction du volume à traiter, la fourniture et le suivi de la pose des systèmes d’apport d’oxygène dissous   ;
  7. Suivi des performances, rapports périodiques des différents traitements en cours, livraison de fin de chantier.

  Service facturé au m3 traité : cette approche est un substitut très compétitif face aux traitements chimiques qui ne font que masquer les odeurs sans aucune action sur l’origine du    problème.

Indicateurs des mesures d’efficacité de notre solution produits

  • Baisse de la concentration en azote amoniacal/ ammonium au profit de l’azote organique.
  • En moins de 7 jours, les matières traitées ne dégagent plus  d’odeur.

• DBO/DCO largement inférieures  à des échantillons non traités.